UA-11645906-3

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Soutien aux policiers

 

 

Manifestation spontanée de policiers

-------------------------------------------

 

 

Debout La France et son président, Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne et candidat à l’élection présidentielle de 2017, soutiennent la manifestation spontanée des policiers dans la nuit du 17 au 18 octobre à Paris et en Région parisienne. 

Alors qu'un de leurs collègues est toujours hospitalisé après la tentative de meurtre avec préméditation dont ils ont fait l’objet à Viry-Châtillon près de la zone de non-droit de la Grande Borne de Grigny (Essonne) – leurs véhicules avaient été incendiés par une dizaine d’assaillants masqués qui avaient tenté de les bloquer à l’intérieur – environ quatre cents de leurs collègues se sont spontanément regroupés et ont manifesté, une fois de plus, leur ras-le-bol de ne se voir jamais soutenus par le pouvoir politique et par la Justice.

Oser appeler au respect de leur “déontologie”, ces femmes et ces hommes qui risquent quotidiennement leurs vies pour la sécurité et le bien-être de tous, est totalement surréaliste venant d’un ministre dont sa “déontologie” personnelle ne lui permet pas de trouver d’autre qualificatif plus fort que “sauvageons” pour désigner ceux qui ont voulu sciemment les assassiner !

Ce ne sont ni les coups de menton du Premier ministre, Manuel Valls, tentant de rattraper les coups de guimauve de son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, ni le silence assourdissant de l’autorité judiciaire qui seront de nature à apaiser l’inquiétude et la rage légitime des policiers qui sont abandonnés par leur hiérarchie.

Ce n'est pas non plus en déclenchant une enquête interne de l'IGPN que le Directeur Général de la Police Nationale, Jean-Marc Falcone, fera oublier les huées sous lesquelles il a quitté la manifestation spontanée d'hier soir devant la préfecture d'Evry. 

Des mesures très concrètes, notamment en termes d’adaptation du droit pour les forces de l’ordre de faire usage de leurs armes, seront prochainement présentées par Nicolas Dupont-Aignan lorsqu’il fera connaître son projet destiné à restaurer l’autorité de l’Etat partout en France.

La sécurité de tous est la condition première de la liberté pour tous nos concitoyens.


​Patrick Mignon
​Vice-président de Debout La France

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel